Institut de bien-être & styliste d'ongles
T: 022 740 60 60 - M : 076 292 03 13
ACCUEIL
ESPACE ÉPLILATION
ESPACE VISAGE & CORPS
ESPACE ONGLERIE
METAMORPHOSE
ESPACE MASSAGE & FITNESS MINCEUR
ESPACE HOMME
ESPACE MAQUILLAGE
PLAISIR D'OFFRIR & PRODUITS EN VENTE
SCÉANCE DE METAMORPHOSE
METAMORPHOSE


La chenille devient papillon après la métamorphose

C'est quoi la Métamorphose? 

La métamorphose est un massage doux qui se pratique sur les trois parties du corps (pieds-mains-tête), en touchant et à distance, afin de libérer l'énergie au niveau de l'aller, du faire et du penser.
Ce travail relâche les blocages pris dans le temps et accorde à l'être humain la possibilité de se libérer de son
< passé >.

Cette méthode, de concept holistique, harmonise les vibrations des trois corps: le physique, l'émotionnel et le spirituel.
Il affranchit l'intelligence des conditionnements. Cela permet à chacun de devenir conscient, créateur de la VIE qui est en lui et de se retrouver participant de toutes les formes de vie qui l'entourent.


Claudine
Formée et Diplômée par l'école de Métamorphose "Méthode de Violette Prod'hom à Genève".


Les origines de la Métamorphose.

La métamorphose crée une nouvelle naissance, un éveil de tous les sens, une impression de tenir et surtout d'accueillir la vie en ouvrant les bras, sans retenue, ni peur. Nous quittons la sensiblerie de l'ego pour passer à la sensibilité à être. Il y a de l'espace pour l'écoute de soi, des autres, l'ouverture totale pour les manifestations de l'univers sans aucune retenue ». Violette Prod'hom.

ORIGINE
Se basant sur les influences prénatales de la mère sur le fœtus observées par la médecine chinoise, la métamorphose a été développée dans les années soixante par Robert Saint John, reflexxologue anglais. Ce dernier découvrit la correspondance entre le schéma prénatal (9 mois de vie intra-utérine) et la zone réflexe de la colonne vertébrale, sur l’arcade osseuse de l’intérieur du pied.  Par la suite, ses expériences lui permirent de trouver les mêmes zones sur les mains et la tête. Formée à l’école de Robert Saint John, Violette Prod’hom pratique la métamorphose depuis une trentaine d’années à Genève;  elle  a animé régulièrement des séminaires et des stages de formation pour praticiens. Son expérience lui a permis d’enrichir et d’approfondir la méthode d’origine en travaillant sur les champs énergétiques.

TECHNIQUE
La technique métamorphique est un massage léger des pieds, des mains et de la tête, en touchant et à distance. Elle reconnecte l’individu à sa période prénatale afin dissoudre les blocages pris dans le temps. C‘est en effet à cette période que les structures physiques, mentales et émotionnelles se mettent en place. En actualisant et relaxant ce schéma temporel sur le plan physique ainsi que sur les plans subtils, la métamorphose libère un nouveau potentiel d’énergie, affranchi des anciennes mémoires :
  • Les pieds sont en rapport à notre capacité de mouvement.  Ils communiquent avec la terre, source de nos énergies physiques ; le bassin, les hanches et les jambes correspondent au centre du mouvement : avancer dans la vie ».
  • Les mains sont en rapport à notre capacité d’action. Ceci  à  l’intérieur du courant de changement déclenché par le massage des pieds : « oser prendre la vie à pleines mains ».
  • La tête, est le domaine de la planification, de la communication.  Son massage va libérer le mental de ses vieux schémas. Ainsi, de nouvelles initiatives pourront être explorées toujours à l’intérieur de ce courant d’harmonisation déclenché par le massage  des pieds.
Dans toute fonction bien équilibrée, nous nous servons simultanément de l’inspiration, de l’exécution et du mouvement. Si l’une de ces fonctions est inhibée ou bloquée, tout le schéma de vie est bloqué. En libérant ces trois plans : le penser, le faire et l’aller, un nouveau potentiel d’énergie est libéré, annulant les anciens comportements.

LE PRATICIEN
En métamorphose, Le praticien fonctionne  comme « catalyseur »*(action d’un corps sur un autre corps qui opère une transformation sur ce dernier, sans être lui-même modifié).
Il est dans un détachement total, sans aucun objectif particulier. C’est le principe de vie à l’œuvre dès la conception qui va libérer la personne de ses entrâves, à son propre rythme. Le catalyseur est une présence intense, sans défaillance, d’une disponibilité totale au service de l’autre.
Nous ne pouvons pas percevoir à l’oeil nu l’action de la métamorphose mais nous pouvons en ressentir les effets, de la même manière que nous ne pouvons pas voir le vent, mais que nous percevons son action à travers le balancement des branches d’arbres ou encore par le ressenti de son souffle sur notre visage.

UNE NOUVELLE NAISSANCE
L’être unique que nous sommes est la résultante de son histoire de vie qui s’inscrit en droit fil dès la conception. L’hérédité biologique familiale et raciale, les influences cosmiques, la vie fœtale et enfin la naissance ont façonné notre caractère, notre comportement. Tout ceci se grave  dans notre mémoire cellulaire et génére un code comportemental afin de vivre, survivre et surtout demeurer « présentables » dans notre famille et notre environnement.
Il est vrai que, quelle que soit notre éducation familiale, nous  sommes souvent devenus extérieurs à nous-mêmes. Il nous faut donc nous libérer avant tout de nous-même, percer nos couches de peurs afin de nous reconnecter à l’être unique que nous sommes en essence.

Avec la Métamorphose, nous commencerons vraiment à accueillir la vie sans résistance, dans toute l’acuité et la simplicité du moment présent ! En nous libérant du poids de notre histoire, chacun à notre rythme, nous n’allons plus être en réaction face aux événements mais agir en pleine conscience, acteurs et créateurs de notre présent.
Toute notre attention va alors tendre vers une attitude de souplesse, de vacuité, afin de ne plus rester dans la durée, d’accueillir enfin la vie pleinement, en toute simplicité.
Dans cette attitude, il n’y aura plus de petites ou de grandes choses, plus de séparation, même plus l’épaisseur d’une feuille de papier de soie. C’est un état d’urgence où il n’y a plus de place pour le mental. Nous devenons libres par rapport à nos croyances, nos illusions,  tout ce qui est éphémère.
C’est à ce moment que le miracle peut naître : celui de  la pensée juste, du geste juste, de la parole juste, vécus sans résistance !  Nous sommes véritablement en mesure « d’apprendre à apprendre » : L’action pour la beauté de l’action, sans intention :
« Tout en nous enracinant, la métamorphose nous invite à nous effeuiller, nous ébrancher, à nous débarrasser de ce qui est mort afin que de nouvelles pousses plus vertes et plus résistantes puissent naître.
Pour que le tout soit solide, elle nous incite à ne garder que l’essentiel et cette essence a le parfum enivrant de la VIE. Et si parfois nous souffrons, c’est que nous sommes sentimentalement attachés à ces vieilles branches et que nous peinons à leur dire au revoir. Mais ce goût de vie qui s’installe en nous nous fait bien vite oublier nos vieilles branches et nous nous surprenons à oser prendre des risques, vivre, pour enfin découvrir qui nous sommes »
Témoignage de Thierry

Nous devenons Adulte avec un A majuscule, responsable de lui-même, de l’autre et de l’univers.
Tout comme la chenille se métamorphose en papillon et ouvre librement ses ailes par un bel après-midi ensoleillé, nous allons déployer nos ailes de tous les possibles et exprimer la joie profonde de l’enfant qui sommeille en nous et peut rire de la vie, rire à la vie !
Textes recueillis de la brochure de Violette Prod'hom à Genève.